L’Union des Oulémas africains ne condamne pas l’intervention française

Le 17 janvier 2013, l’Union des Oulémas Africains (UOA) (Itihad Oulama’ Afriqiya) a publié une déclaration (accessible ici en arabe) de sept pages sur les « évènements au Mali ».

Le communiqué des oulémas africains tranche avec la critique et la dénonciation de l’intervention française au Mali faites par une autre union d’oulémas, l’union mondiale des oulémas musulmans, présidé par Youssef al-Qaradawi, égyptien résidant au Qatar. En effet, l’union des oulémas africains fait porter toute la responsabilité du déclenchement rapide de la guerre aux « groupes armés » qui ont « attaqués des régions sous contrôle du gouvernement (ndlr : malien) ». (p.6 du communiqué).

Une telle divergence de position entre oulémas musulmans est fréquente, mais en l’espèce n’est pas de nature à susciter la surprise au regard du processus de genèse de l’UOA. Créée en juillet 2011 sous l’ère et le patronage d’Amadou Toumani Touré, l’ancien président malien renversé par un coup d’Etat de l’armée le 22 mars 2012, son objectif (ici simplifié) est d’unifier l’Islam en Afrique. En réalité, l’UOA fait plutôt penser à une redite en version africaine d’autres institutions islamiques officielles, chargées, sous le contrôle des autorités politiques, de favoriser la diffusion d’un islam quiétiste, modéré, voire accommodé, source d’allégeance aux pouvoirs en place.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Analyse, Mali

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s